Samedi dernier, l’IFAB a voté plusieurs changements dans les lois du jeu. Et notamment cette notion de main involontaire dans la surface. Explications.

En octobre dernier, The Telegraph avait expliqué que l’International Football Association Board (IFAB)  réfléchissait à plusieurs changements dans les règlements pour la saison prochaine. Ceux-ci ont été confirmés samedi dernier lors de la 133e assemblée générale du gardien des lois du jeu. Voici les principaux changements actés.

La faute de main « involontaire » dans la surface

L’IFAB a décidé de fournir une définition plus précise et plus détaillée de ce qui constitue la faute de main dans la surface de réparation, en particulier en ce qui concerne les cas où elle est commise de manière non délibérée ou accidentelle. Elle sera désormais sanctionnée. Par exemple, un but marqué directement de la main / du bras (même accidentel) et un joueur marquant ou créant une occasion de but après avoir pris possession / le contrôle du ballon de sa main / de son bras (même accidentel) ne seront plus permis.

Les remplacements de joueurs

À la suite de différentes expériences menées dans plusieurs régions du monde, l’IFAB a approuvé des modifications aux lois du jeu relatives au remplacement d’un joueur obligé de quitter le terrain de jeu à la ligne de démarcation la plus proche. Désormais le joueur remplacé devra quitter le terrain par le chemin le plus court indiqué par l’arbitre.

La position du gardien sur les tirs aux buts

Jusqu’à présent, le règlement impose aux gardiens d’avoir les deux pieds sur la ligne avant un tir un but. Mais l’IFAB a décidé de laisser plus de liberté au portier qui pourra désormais n’avoir qu’un seul pied sur sa ligne de but au moment du tir. Un vrai avantage pour le dernier rempart ? A voir…

Des cartons jaunes et rouges pour le banc de touche

Quand un entraîneur ou un membre du staff présent sur le banc de touche, l’arbitre lui indique juste la sortie du bras. Dorénavant, il pourra sortir un carton jaune ou rouge pour un entraîneur, un adjoint ou un dirigeant. Des précisions seront données plus tard par l’IFAB.

Une protection pour le mur sur coup-francs


Lors d’un coup franc dangereux aux abords de la surface, plusieurs joueurs de l’équipe « attaquante » vont régulièrement dans le mur pour tenter d’y créer une brèche, souvent à coups de petites bousculades. Désormais, aucun attaquant ne pourra se tenir dans un périmètre d’un mètre autour du mur érigé par la défense adverse. Il faudra donc travailler d’autres tactiques !


Attention, ces modifications adoptées par l’assemblée annuelle de l’IFAB devront désormais être validées par les Fédérations. En France, la FFF devra donc choisir quels sont les règlements qu’elle veut modifier, ce qui se fait généralement en assemblée fédérale ou en bureau exécutif.


PARTAGER