Celal Boskurt
Celal Boskurt lors de la préparation cet été. (Photo Berrichonne Châteauroux)

Après avoir effectué tout son parcours à l’ES Tarentaise jusqu’à l’équipe seniors en Régional 2, Celal Bozkurt a rejoint Châteauroux cet été. D’abord pour évoluer avec la réserve (N3), mais l’attaquant de 24 ans compte se donner les moyens de rêver plus haut.

Le dépaysement est total. Celal Bozkurt a quitté le domicile familial et sa Savoie natale pour la première fois. « J’ai mon propre appartement, je découvre un nouvel environnement, des nouvelles infrastructures. » Des nouveautés que le jeune homme de 24 ans apprécie à leur juste valeur. Elles sont l’aboutissement d’un parcours fait de beaucoup de travail mais aussi d’utiles rencontres. Et ce dès ses premiers pas dans la discipline. « J’ai commencé à l’ES Tarentaise à l’âge de 8 ans. Je ne devais pas jouer au football mais un pote qui était au club a convaincu mes parents. »

L’accroche est immédiate pour Celal qui fait ensuite toutes ses gammes au sein du club savoyard, des équipes jeunes jusqu’en seniors, se composant au fil des ans un riche album de souvenirs. « Je garde en tête les coupes de Savoie remportées en U17 et U19, le parcours en coupe de France en 2017 où on ne s’incline qu’au 8ème tour face à Bourg-Péronnas avec une ambiance incroyable au stade. »

26 buts toutes compétitions confondues pour Celal Bozkurt

Ses années avec l’équipe fanion ne sont pourtant pas les plus épanouissantes. « Du fait de mon physique (1m88, 80 kg), certains de mes entraîneurs ont estimé que je serais meilleur au poste de milieu défensif. J’ai le sentiment d’avoir perdu quelques années dans ma progression. »

Repositionné au poste d’attaquant par son nouvel entraîneur, Julien Perney, Celel Bozkurt s’éclate à nouveau et rend sa confiance à son entraîneur en brillant sur les pelouses de Régional 2. La saison passée, il inscrit ainsi 26 buts toutes compétitions confondues et contribue fortement à la 4ème place finale de son équipe, à qui il n’a pas manqué grand-chose pour se mêler à la course à l’accession. Des prestations qui ne laissent pas insensibles aux étages supérieurs…

>>> Retrouvez le reportage en intégral sur FootAmateur Le Mag n°5

SHARE