Ce dimanche, l’US Abbaye, club qui évolue en D4 du District de l’Isère, a créé un des exploits du second tour de la coupe de France en s’imposant face à son voisin de l’ASIEG (D2) au cours d’un derby 100% Grenoblois. Foot Amateur était sur place pour vous faire son retour sur l’évènement.

Le club, qui porte le nom du quarter où il est basé, a malicieusement fait son apparition dans l’actualité du football français il y a quelques jours. Alors qu’en Ligue 1 Montpellier venait de signer un improbable succès 7-0 sur la pelouse de Brest, les vieilles statistiques du club héraultait ont été creusées pour retrouver trace d’un pareil festival offensif. 7-0 fut ainsi le score sur lequel le MHSC, alors en Ligue 2, s’était imposé lors d’un 7ème tour de Coupe de France… face à l’US Abbaye.

L’équipe grenobloise était alors en Honneur et régalait chaque week-end le très nombreux public qui venait la soutenir dans son stade Stijovic. 18 ans plus tard, les Verts sont passés par bien des états, l’équipe seniors se mettant même entre parenthèse pendant quelques années. Promu en D4 cette saison, ils n’ont en revanche jamais oublié les valeurs qui ont toujours fait la force du club : solidarité, abnégation et une petite touche de talent. Des ingrédients qu’ils ont su mettre en œuvre ce dimanche face à l’ASIEG.

US Abbaye (D4) - ASIEG (D2) : le résumé vidéo de l'exploit

Les deux divisions d’écart entre les équipes ne reflètent pas intégralement la teneur de l’exploit. Car si l’USB était en D5 l’an passé, son adversaire évoluait lui encore en D1. L’Abbaye devait en outre se passer de quelques cadres et alignait un visage jeune au coup d’envoi de la rencontre. Mais après avoir éliminé du D2 l’an passé déjà, les Grenoblois ne comptaient pas s’arrêter dès le second tour cette saison, peu importe la qualité de l’opposition.

Yoan Cancedda en habit de gala

C’étaient d’ailleurs eux qui frappaient les premiers, par leur capitaine Yoan Cancedda, tout en finesse après une ouverture millimétrée de Hayton Mollon. Mais l’ASIEG réagissait. Plus vite, plus haut, plus fort. L’inquiétude transpirait des supporters des Verts. Logiquement l’Association Italienne Européenne Grenoble égalisait. Les visiteurs continuaient de pousser mais se heurtaient à un Nicolas Muller déjà inspirés et à 10 joueurs de champ, plus les remplaçants entrés en jeu, morts de faim. Les pensionnaires de Stijovic se jetaient sur chaque ballon au plus grand plaisir de leur bouillant public qui endossant à merveille son costume de 12ème homme.

Les minutes défilaient. Les traits se tiraient sur les visages. Les jambes devenaient lourdes. Y compris celles de l’arbitre qui faisait arrêter le match pour se faire soigner. L’Abbaye allait-elle tenir jusqu’à la fin du temps règlementaire ? Les Verts faisaient mieux que ça suite à une inspiration géniale de Cancedda qui prenait sa chance instantanément après une perte de balle adverse pour loger une frappe limpide sous la barre. Le capitaine jetait un regard symbolique à « Doudou » Comella, un des meilleurs 10 isérois de sa génération, qui régalait sur cette même pelouse 15 ans auparavant. Quand on vous dit que l’Histoire a de l’importance dans ce club…

L’ASIEG faisait honneur aux débats en s’arrachant pour égaliser et offrir à ce match une séance de tirs au but décisive. Mais la fin semblait écrite en avance. Nicolas Muller remportait sa guerre psychologique face aux deux derniers tireurs adverses.

Tirs au but : le gardien de l'US Abbaye gagne la guerre psychologique

Yoan Cancedda prenait lui le dernier ballon pour écrire les derniers mots de ce nouveau beau chapitre de l’histoire du club. Pour le prochain, c’est un club de Régional 3 qui se présentera à Stijovic. « A la vie, à la mort » déclame le « cri de guerre » de l’équipe. L’US Abbaye est déjà prête à retourner au combat et les Grenoblois à faire honneur à ses couleurs qu’ils portent avec fierté.

Capitaine et gardien de l'US Abbaye Grenoble réagissent après la qualification en coupe de France

Les compositions US Abbaye – ASIEG

US Abbaye : Nicolas Muller, Mehdi Firane, Gianni Burgi, Alexandre Henrio, Mahrane Baya, Mehdi Ben Abdessatar, Mendy Boutemine, Florian Fouilloud, Dawson Guiliano, Yoan Cancedda, Hayton Mollon. Remplaçants au coup d’envoi : Abdoulaye Diaby Soumah, Cédric Cancedda, Yoni Modeste.

ASIEG : Andreas Tortosa, Silamakan Niakate, Goran Petrovic, Guy Zokou, Amine Fahli, Raoul Lissouck, Vivien Caillau, Mahmoud Haidara, Jones Ekamah, Gnonto Gboka, Heddy Daoudi. Remplaçants au coup d’envoi : Rafael Paccoud, Quentin Tirard, Lilian Guyon.

SHARE