Thonon Evian Grand Geneve
Thonon Evian. (Crédit photo : TEGGFC)
Bannière stages Louza

Ce n’était qu’une question de temps. Après une première opportunité manquée le week-end précédent, Thonon Evian Grand Genève n’a cette fois-ci pas laissé passer sa chance d’accéder au National 2, en allant chercher un point sur la pelouse de Velay FC.

Le match n’était pas un très beau match“, a reconnu l’entraîneur haut-savoyard Bryan Bergougnoux après la rencontre dans des propos relayés par le Dauphiné Libéré. Il faut dire qu’en jouant un peu plus tard que ses poursuivants, Thonon Evian GG savait qu’un match nul lui suffisait et n’avait pas non plus à partir à l’abordage.

En effet un peu plus tôt le FC Bourgoin-Jallieu s’était incliné sur son terrain face à Ain Sud alors que la réserve de l’AS Saint-Etienne n’avait pas trouvé la solution à Hauts-Lyonnais (0-0). “On a adapté notre comportement. Si on ne prenait pas de but, on était sûrs d’être champions. On a mis pas mal de sécurité. Puis plus le match avançait, plus l’enjeu paralysait les deux équipes.“, analyse Bergougnoux.

Mais en Haute-Savoie, on ne fait pas la fine bouche. La saison a été des plus réussies et que la montée soit validée sur un festival offensif ou sur un 0-0 et finalement anecdotique. Cela n’empêchera pas les nombreux supporters de saluer la performance des coéquipiers de Corentin Tirard à l’occasion de la réception du FC Bourgoin-Jallieu le week-end prochain. “On a hâte de les retrouver et de le fêter avec eux“, convient Bryan Bergougnoux. Et sans doute hâte de se frotter au N2 l’an prochain, après quelques semaines de vacances bien méritées.

SHARE