Brouillard Saint-Priest
Le brouillard hier soir à Saint-Priest. (Photo Sulyvan Manfroi)
Bannière stages Louza

Après les reports dus à la Covid-19, ce sont le brouillard et une panne d’éclairage qui ont perturbé le week-end des clubs dans l’Hexagone.

Plus de 60 matchs avaient déjà été reportés dans les différents championnats nationaux ce week-end. Mais d’autres aléas sont venus perturbés le National 2 et le National 3 ce samedi soir : le brouillard dans l’Est de la France et une panne d’éclairage dans le Sud-Ouest. Une journée à vite oublier !

Hier soir, la région lyonnaise a été envahie par une nappe de brouillard très dense. A Saint-Priest, la rencontre contre Aubagne FC – qui avait débutée à 16 heures – a été interrompue peu après l’heure de jeu. « Après 45 minutes de réflexion, les arbitres estiment que les conditions météorologiques ne sont pas réunies pour disputer les 20 dernières minutes de la rencontre, a informé le club san-priot sur Facebook. Cette partie devra donc être rejouée dans son intégralité à une date ultérieure. »

A Lège Cap-Ferret, l’éclairage tout neuf est tombé en panne

A quelques kilomètres de Saint-Priest devait se jouer le derby entre Lyon La Duchère et la réserve de l’Olympique Lyonnais. Mais là encore, le brouillard a eu raison de la rencontre. Peu après 19 heures, l’arbitre a décidé de reporter la rencontre tant la visibilité était réduite sur le terrain du stade Balmont. Un peu plus de 340 kilomètres au nord-est, c’est à Belfort que le match a été arrêté.

Alors que Sainte-Geneviève Sports menait à la pause (1-0), l’arbitre a décidé de ne pas poursuivre. Il a tout d’abord décidé de faire rejouer ce dimanche à 14h30, ce qui obligeait le club de l’Essonne de trouver un hôtel et un lieu de restauration dans les plus brefs délais… mais l’information d’un arrêté municipal a rapidement permis à Emmanuel Dorado et ses joueurs de pouvoir rentrer dans l’Essonne. A Bourgoin-Jallieu aussi, la rencontre de National 3 contre l’Académie Moulin a été reportée pour les mêmes raisons alors qu’à Croix, le match contre Saint-Omer a été arrêté peu après l’heure de jeu (2-0).

Dans l’Allier, des équipes qui se déplacent sur des terrains gelés !

A presque 1 000 kilomètres au Sud-Ouest, un autre match de National 3 n’a pas été à son terme. A la mi-temps de Lège Cap-Ferret – Bressuire, le stade a été plongé dans le noir. « Pourtant l’éclairage led inauguré contre Chauvigny (le 4 décembre dernier, N.D.L.R.), déplore Philippe Ollier, l’entraîneur du club girondin. Ce n’est pas notre faute car on avait les employés municipaux sur place et ils n’ont rien détecté. Du coup, l’électricien de garde de la mairie qui a dû aller voir au central mais il n’a pas réussi à relancer l’éclairage. »

Arès les nombreux reports pour des cas de Covid-19, ce week-end a donc été mouvementé pour de nombreuses autres raisons. Comme ce dimanche dans l’Allier où plusieurs clubs se sont déplacés pour ne pas jouer car le terrain été gelé ! « On reporte des journées quand les terrains sont praticables, et on maintient quand c’est impraticable, s’est insurgé un dirigeant de club. Résultat, des équipes qui se déplacent dans le vide, des arbitres aussi. »

SHARE