Benjamin Mesgouez espère bien jouer un mauvais tour à son ancien club.
Benjamin Mesgouez espère bien jouer un mauvais tour à son ancien club. (Photo Fred Annin)

A trente-et-un ans, Benjamin Mesgouez est de retour à l’ASVHG après une expérience mitigée au FC Guichen. Il se confie avant la rencontre face à ses anciens partenaires guichenais.

Benjamin, Hatem Ben Arfa déclarait dernièrement en parlant de l’OG Nice que c’était compliqué de retourner avec son ex. Pour vous visiblement, ça n’a pas été un problème de revenir à l’ASVHG…
(Rires) Non pas du tout. Je suis toujours resté en contact avec les dirigeants de Vignoc malgré le fait que je sois parti il y a cinq ans. J’allais les voir au moins une ou deux fois par an. C’est un club convivial, j’ai toujours mes copains là-bas. J’avais dit que je reviendrais un jour au club et ça s’est fait.

Avec la bonne surprise de jouer en R1 cette saison.
Quand j’ai signé, c’était pour la R2. Le but était avant tout de retrouver un peu de plaisir. Finalement, dix jours plus tard on a appris que le club montait en R1 suite à la décision d’Argentré de ne pas repartir à ce niveau. Cela n’a pas changé mes plans et je suis très content pour le club. Il le méritent, ils font du bon boulot.

On vous sent bien au sein de cette équipe…
Oui pour le moment tout va bien. A moi de bosser mais pour le moment, je suis titulaire depuis le début de la saison. Dans le onze type, je suis le plus vieux et donc oui, je fais partie des cadres avec cinq ou six autres joueurs.

Pour un promu votre début saison est bon, vous vous y attendiez ?
Je suis un peu surpris en fait car il y a un palier entre la R2 et la R1. Je suis surpris par la qualité de jeu. Il y a trois entraînements par semaine et je vois que tout le monde est présent et s’investit. Il n’y a que le travail qui paye. Tu joues comme tu t’entraînes. On a fait un nul contre une belle équipe de Langueux, on fait nul contre Lamballe, un des favoris du groupe, et on s’est imposé chez nous face à Guipry-Messac. On fait un bon début.

« Guichen arrive bien à faire déjouer son adversaire ! »

Avez-vous avez les moyens de bien figurer dans ce championnat ?
L’objectif, c’est de se maintenir. On va rester humble et faire preuve d’humilité. On sait très bien que les matches vont être compliqués. Dimanche, on va aller à Guichen et ce ne sera pas facile.

Justement, Guichen un club dans lequel vous évoluiez la saison dernière…
Je connais un peu la maison même si l’équipe a un peu bougé par rapport à la saison dernière. Ils ont encore quelques cadres comme Kamissoko, Rousseau, Le Guennec, Samson par exemple qui sont restés. On sait qu’ils seront costauds. Ils vont nous attendre. Ils sont premiers et ils vont vouloir le rester. Il faudra être patient et ne pas s’énerver car Guichen arrive bien à faire déjouer son adversaire.

Une aventure guichenaise qui s’est malheureusement terminée pour vous en queue de poisson, non ?
Je ne m’attendais pas à vivre une saison comme celle-là. J’étais venu dans le but de me refaire la cerise mais malheureusement j’ai eu des pépins physiques. Cela s’est mal fini en mars dernier après un différent avec le coach. J’avais préféré arrêter tout simplement.

PARTAGER