Bresse Jura Foot a du mal à digérer sa relégation au quotient

Photo Bresse Jura Sud Foot
Bannière stages Louza

Relégué en Régional 2 à cause de l’arrondi du coefficient, Bresse Jura Foot regrette de ne pas être entendu.

Le classement final de la poule B du Régional 1 Franche-Comté affiche une particularité. Le dernier du groupe à savoir Bresse Jura Foot possède plus de points (8) que l’avant-dernier Baume-Les-Dames (7 points)… mais aussi un meilleur quotient. Sauf que le Comex de la Fédération Française de Football a choisi un arrondi au dixième.

Explications mathématiques : Bresse Jura, 15e et avant-dernier au classement « points » au 13 mars, comptait 8 points en 17 matches avec un quotient de 0,470, « arrondi » à 0,47. Baume, 16e et dernier à ce même classement « points », comptait lui 7 unités à son compteur en 15 rencontres, soit un quotient de 0,466… « arrondi » à 0,47.

L’autre critère pour départager les ex-æquo est le classement du fair-play ou de « l’esprit sportif » (cartons jaunes et rouges, ainsi que nombre de matches de suspensions). C’est donc le plus « gentil » qui se maintient en R1. Et à ce petit jeu Baume-les-Dames semble être le grand gagnant !

Nicolas Debord (responsable technique) : « Un coup d’arrêt ! »

Cette relégation en R1 vous semble telle injuste avec ce classement du fair-play ou de l’état d’esprit pour départager ?

« Cette relégation est injuste même s’il n’était pas facile de prendre une décision, quand la saison s’est arrêtée à cause du Covid19. Tous les scénarios ont été évoqués, saison blanche, montées sans descentes, montées et descentes. Mais je pense que quand il reste autant de journées à disputer (9, ou plus pour certaines équipes), il était impossible de dire qui allait monter ou descendre. La saison blanche aurait donc été la plus équitable car avec tous les recours qui se produisent, beaucoup de club sont dans l’incertitude pour la saison prochaine. »

Injuste à cause du calcul du quotient ?

« Pour le calcul quotidien + calcul fair-play, il y a des choses qui me surprennent. Comment peut-on descendre en ayant plus de points que l’avant-dernier ? Là aussi, la logique sportive est surprenante, comme l’utilisation du fair-play pour les descentes et pas pour les montées (litige Lons / Grandvillars) dans notre poule, donc encore une fois beaucoup de questions sans réponses. »

Allez-vous donner une suite à ce dossier ?

« Nous avons bien vu que les instances du football professionnel et amateur ont beaucoup de pouvoir et comme souvent, les clubs sont rarement écoutés. Nous sommes attentifs aux décisions (appels d’Amiens et Toulouse en L1 et Le Mans et Orléans en L2) pour voir les suites à donner, pour un possible recours auprès de notre Ligue, voire la FFF. »

Quelles sont les incidences sportives et financières d’une relégation en R2 pour Bresse Jura ?

« Nous aussi les petits clubs, comme on nous appelle, avons un budget à établir et à tenir pour ne pas mettre en difficulté les salariés, et pour le bon fonctionnement du club. Bresse Jura Foot, c’est 400 licenciés (village de 1000 habitants) donc c’est un exploit d’être au plus haut niveau régional. Nous assurons la pérennité du club comme beaucoup de clubs amateurs par des manifestations (tournois, stages jeunes, loto, buvettes), subventions, sponsors privés. Mais, cette descente, si elle est confirmée, serait un coup d’arrêt dans l’évolution de notre projet sportif ! »

SHARE