Image Adobe Stock

Il n’y a pas que la Ligue 1 qui est perturbé par le mouvement des gilets jaunes. En Nouvelle-Aquitaine, Guéret a eu match perdu par pénalité après avoir été bloqué sur un barrage.

En quelques jours, le Tulle Foot Corrèze a gagné six points en Régional 1 Nouvelle-Aquitaine. Après sa victoire à Feytiat dimanche dernier (3-2), le club tulliste a remporté son match contre Guéret sur tapis vert après une décision de la commission régionale des litiges. Une rencontre qui devait avoir lieu le 15 décembre dernier mais qui n’avait pu se dérouler à cause… des gilets jaunes !

Cette rencontre était prévue à Tulle à 19h. La délégation de Guéret est partie de la préfecture de la Creuse à 15h avec un passage par Limoges – qui est aussi le trajet le plus court – « afin de récupérer 3 joueurs étudiants sur Limoges et un étudiant sur La Souterraine ». Mais le voyage ne s’est pas déroulé comme prévu.

Une attestation de blocage d’un gilet jaune !

« Le groupe s’est trouvé bloqué sur la RN 145 sans possibilité de sortir, s’agissant d’une opération de blocage cumulée de gilets jaunes et de routiers, indique le club guérétois dans le procès-verbal de la commission. Les dirigeants présents dans le bus ont tenté d’obtenir de la part des gendarmes un document justifiant du blocage et de sa durée, sans succès et ont finalement obtenu une attestation de la réalité du blocage auprès d’un responsable des gilets jaunes. »

Finalement, la délégation de l’ES Guéret a fait demi-tour pour retourner dans la Creuse. De son côté le Tulle Foot Corrèze a expliqué que « son équipe B s’est rendue à Guéret sans aucun encombre en prenant des dispositions et arrivant au stade largement à l’avance ». Un match joué en effet le samedi 15 décembre à 20h dans le groupe D de Régional 3 (2-1 pour Guéret).

La commission des litiges de la Ligue de Nouvelle Aquitaine a décidé que « le club de l’ES Guérétoise n’a pas pris toutes les dispositions nécessaires pour arriver sur le lieu de la rencontre », lui donnant ainsi match perdu par pénalité. Le club de la Creuse a néanmoins décidé de faire appel de cette décision.


PARTAGER