Joie TA Rennes Futsal
La joie de la TA Rennes. (Photo Philippe Le Brech)

Alors que la TA Rennes est à Furiani, le match de barrage a été annulé car les Corses doivent jouer contre Montpellier. Un vrai cirque.

Ce jeudi, aux alentours de 17 heures 30, la TA Rennes et l’UJS Furiani ont reçu un mail de la Fédération Française de Football les informant que leur match du deuxième tour des barrages d’accession à la D2 futsal était annulé. Un match prévu ce samedi… alors qu’une grande partie de la délégation rennaise est déjà arrivée en Corse depuis hier.

La raison de cette annulation ? La commission fédérale des règlements et contentieux (CFRC) a infirmé la décision de la Ligue d’Occitanie de donner la victoire sur tapis vert à Cayun contre Montpellier. Alors que l’UJS Furiani a été s’imposer la semaine dernière face au club toulousain (6-2). Un match qui compte finalement pour du beurre !

« On a reçu ce mail qui nous explique que le match est déprogrammé mais on a aucune notification officielle, déplore Mai Prescelti, dirigeant de Furiani. On a déjà l’affiche tard la semaine dernière à cause de l’appel de Montpellier et ça a été galère pour nous d’organiser le déplacement à Toulouse. Maintenant, on ne sait même pas quand on va jouer. Peut-être le 18 juin. Mais ça demande de la logistique sans oublier que nous ne sommes que des amateurs, qu’on des boulots et une famille ! »

« Certains ont pris des congés, d’autres sont mariés avec enfants »

Du côté de la TA Rennes, c’est aussi l’incompréhension. « On est à Bastia et on a appris la nouvelle avec une grande surprise, souligne Mohamed Bougtab, le capitaine de la TA Rennes Futsal. Le groupe est forcément dégoûté parce qu’on voulait jouer ce match. On est venu pour un but précis à savoir finir la saison. » Une saison qui pourrait désormais s’étaler encore quinze jours avec un nouveau déplacement en Corse ou un déplacement à Montpellier.

Mais cette décision de la CFRC va forcément impacter le quotidien du groupe. « C’est une situation complexe car certains ont pris des congés, d’autres sont mariés avec enfants, poursuit le capitaine breton. Il va falloir repartir encore pour (re)jouer ce match, que ce soit à Furiani ou à Montpellier, mais bon on n’y peut rien. On est déjà sur place donc on profite de cette belle île qu’est la Corse. » Les Rennais vont rentrer ce samedi soir alors que ceux qui devaient prendre l’avion aujourd’hui vont rester à la maison.

Mais comme les deux clubs le soulignent, la FFF a oublié que ce sont des clubs amateurs. Avec des joueurs qui travaillent et donc sont obligé de prendre des congés pour les longs déplacements. Une autre solution, déjà prise par le passé, aurait pu être prise en intégrant Montpellier directement en D2 futsal. Ou de confirmer la décision de la Ligue d’Occitanie. Mais cela aurait remis en cause la décision de la même commission dans le dossier du Sporting Club de Paris !

SHARE