FC Villefranche Beaujolais
Le FC Villefranche Beaujolais
Bannière stages Louza

Le FC Villefranche Beaujolais reçoit Quevilly Rouen Metropole dans la première manche du barrage Ligue 2 / National avec la ferme intention de s’imposer.

Ce mardi 24 mai, le stade Armand-Chouffet sera le terrain du coup d’envoi du barrage d’accession à la Ligue 2. C’est Quevilly-Rouen Métropole qui se présente à Villefranche pour sauver sa place. Face au club normand, les hommes d’Hervé Della Maggiore comptent bien tout faire pour accéder au monde professionnel. Dans cette double confrontation, ce sont les pensionnaires de National qui reçoivent avant de se déplacer dimanche en Seine-Maritime pour le match retour.

Et si c’était la bonne année pour les tigres Caladois, un an après s’être incliné en barrage face au Chamois Niortais (3-1, 0-2). Pour leur entraîneur, la situation est bien différente de celle de la saison passée. « Il n’y a pas d’appréhension par rapport à l’année dernière, il y a une volonté de se servir de cela. On ne regarde plus le barrage de derrière mais celui qui est devant. »

Il souligne également le grand changement qui s’opère entre l’an dernier et aujourd’hui. « Les matchs de barrage se sont joué à huis clos, le contexte est différent maintenant. On a fait nos deux derniers matchs avec un stade plein et on a vu le résultat (victoire 4-1 face à Bourg-en-Bresse et 2-1 face à Châteauroux, N.D.L.R.). C’est important pour les joueurs aussi ! »

« On aime avoir la main mise sur le jeu ! »

Au-delà d’un duel inter-championnat, c’est un duel entre deux équipes que tout oppose. Le FC Villefranche Beaujolais a été solide tout au long du championnat en signant une troisième place avec 19 victoires en 34 matchs. Les Caladois sont notamment deuxième meilleure défense du championnat avec seulement 29 buts encaissés.

Du côté des hommes de Fabien Mercadal, le bilan est plus mitigé. Avec 10 victoires en 38 journées de championnat, les Quevillais ont chuté à la 18ème place du classement. Seizième attaque et seizième défense du championnat, les Rouge et jaune n’ont pas su inverser la tendance pour se sortir de la zone dangereuse.

En termes de contenu de jeu, là aussi, Villefranche et Quevilly-Rouen ont une approche différente. « Ça va être une opposition de style, QRM a un jeu pragmatique et est fort dans les transitions, la vitesse, analyse Hervé Della Maggiore. Nous, on aime avoir la main mise sur le jeu. Il va falloir être fort sur nos points forts et surtout sur leurs points forts à eux. »

« On aime avoir la main mise sur le jeu ! »

Ce match a donc tout pour paraitre crispant côté Caladois, pourtant ce n’est pas le sentiment qui prédomine chez les bleus. En témoigne la préparation particulière suivie pour la rencontre. « Lundi dernier, on a fait un point médical pour remettre tout le monde sur pieds, souligne l’entraîneur du FCVB. Mardi, on a fait une activité extra football, une sortie VTT pour un peu vider la tête des joueurs. » Au travers des mots d’Hervé Della Maggiore, on sent une réelle envie d’évacuer tout le stress possible avant cette rencontre.

« Si on joue à notre niveau je pense qu’on passera, on sait là où on peut leur faire mal. » Dans un coin de sa tête bien sûr, il calcule. Ce premier match de Villefranche à domicile contre Quevilly-Rouen est crucial, il en a conscience. Lui qui a déjà vécu cette situation se concentre autant sur le premier match que le second. « On dit que le match aller est important, mais il n’y a pas de vérité. Sur mes deux derniers barrages j’ai gagné mes deux premiers matchs aller mais j’ai perdu les barrages. »

Hervé Della Maggiore compte néanmoins ne pas être tétanisé par l’ampleur de l’évènement. « Il ne faut pas oublier que c’est un sport. Ça reste un jeu et le but est de donner du plaisir aux gens comme on le fait en ce moment. »

SHARE