Plusieurs joueurs et dirigeants de l'Entente SSG ont été agressés ce vendredi à Grenoble.
Plusieurs joueurs et dirigeants de l'Entente SSG avaient été agressés lors de la dernière journée de National. (Photo Alain Thiriet - Metro-sports.fr)

A la suite des graves incidents intervenus lors de la dernière journée de National face à Sannois Saint-Gratien, le Grenoble Foot 38 s’attendait à des sanctions de la part de la commission de discipline de la Fédération Française de Football. Surtout que le stade des Alpes avait déjà un match à huis-clos avec sursis.

La sanction est tombée ce vendredi et le Grenoble Foot 38 va devoir recevoir le FC Bourg Péronnas sans son public le mardi 22 mai puisque le sursis a été transformé en match ferme par l’instance fédérale. Les supporters grenoblois ne pourront d’ailleurs voir aucun des deux matchs de barrage car l’espace visiteur sera fermé dans la Préfecture de l’Ain le dimanche 27 mai pour le match retour.

Mais ces sanctions sont provisoires et le GF38 pourrait être plus lourdement sanctionné dans les semaines qui viennent comme l’indique le club : « Lors de cette réunion, il a été décidé que le club déjà sous le coup d’un huis clos avec sursis verrait à titre conservatoire, le huis clos total de ses rencontres jouées à domicile, ainsi que la fermeture de l’espace visiteur lorsqu’il joue à l’extérieur, et ce jusqu’à décision à intervenir. »

PARTAGER