Philippe Lemaitre
Philippe Lemaitre veut relancer la JA Drancy. (Photo Philipe Le Brech)

A 56 ans, Philippe Lemaitre connaît les championnats nationaux presque par cœur. Et le technicien espère redonner ses lettres de noblesses à la JA Drancy.

En National il y a trois saisons, la JA Drancy évoluera une nouvelle fois en N3 sous les ordres de Philippe Lemaitre (56 ans). Le coach, très expérimenté notamment en région parisienne, veut surfer sur la deuxième partie du dernier exercice pour continuer de reconstruire le club francilien.

Reléguée successivement en National 2, puis National 3 à la suite de la saison avortée par la pandémie de Covid-19, la JA Drancy tente de se reconstruire sous les ordres de Philippe Lemaitre. « Ça a été compliqué quand on a été coupé à 9 matches de la fin. On termine à deux points du maintien et cette relégation a tapé dans la tête de tout le monde, surtout dans celle de mon président » confesse l’entraîneur francilien avant de compléter son propos : « À ce moment, mon premier sentiment a été de se dire qu’il faut faire attention car une fois relégués en N2, ça pouvait aller très vite… »

Conséquences de ce chamboulement sportif ? Une cinquantaine de joueurs ont quitté le navire en deux intersaisons. Un chiffre « énorme » pour Philippe Lemaitre mais un semblant de stabilité semble avoir été retrouvé malgré des installations « un peu limites » quand on compare à d’autres cylindrées. « Mon principal plaisir est d’avoir gardé les 15 joueurs qui ont fait la deuxième partie de saison dernière » en référence aux résultats acquis après une première partie de saison très moyenne (7 victoires, 2 matches nuls et 2 défaites).

Philippe Lemaitre, un entraîneur qui sait reconstruire

Pour mener à bien sa mission, la JA Drancy a donc misé il y a deux ans sur Philippe Lemaitre et son expérience non négligeable. « J’ai d’ailleurs souvent eu cette étiquette qui me collait à la peau, celle d’un entraîneur qu’on vient chercher pour reconstruire, parfois avec peu de moyens. J’ai vécu ça par exemple au Paris FC en 2002 » s’amuse t’il.

Malgré la complexité des missions confiées, il a toujours su conserver « son côté formateur » car « le feeling avec les joueurs est très important ». Mais il a aussi su s’adapter pour répondre au mieux à ses joueurs. « Je m’intéresse à l’homme avant de me pencher sur le joueur de foot. Je veux tout savoir de lui, c’est important en région parisienne. D’ailleurs, c’est aussi primordial de rappeler qu’il y des priorités : le travail, la famille, le football arrive ensuite. »

« Content du groupe actuel »

Philippe Lemaitre n’oublie pas son staff, qui l’accompagne au quotidien, que ce soit en National 3 à ses côtés ou aux niveaux Régional 2 et U19. « Adama Dieye, Valentin Oudoux et Pierre Auer contribuent à maintenir une rigueur au sein de l’équipe première, à mon sens primordiale dans le football amateur. » Et malgré ses 28 saisons passées sur un banc senior, l’ancien coach de Villemomble, qui va entamer la 29ème dans quelques jours, savoure « toujours avec la même passion, l’envie de faire progresser des jeunes joueurs tout en les mettant en garde pour la suite de leur parcours ».

Pour composer son effectif, le technicien drancéen s’est appuyé sur la même ossature que l’année dernière tout en l’alimentant par « une base de jeunes joueurs, issus des générations 2000, 2001, 2002 et 2003 ». Un mélange entre jeunesse et expérience mais deux ans après avoir évolué en National, l’idée est de « promouvoir la jeunesse » précise Philippe Lemaitre, où la JA Drancy a été étincelante il y a quelques mois en atteignant avec ses U19 le stade historique des playoffs du championnat national. « Je suis assez content du groupe actuel avec un vivier de jeunes encadrés par des garçons expérimentés qui peuvent les accompagner. »

« Quand tu es entraîneur, tu réfléchis tout le temps »

Au niveau des départs, Erwan Regulus a pris la direction de Créteil (National) tandis que Enzo Fiore va intégrer l’effectif du Stade Brestois en L1. Sosthene Bah portera les couleurs du Racing CFF en N2 la saison prochaine tandis que Mehmet Bulut et Valois Multien ont trouvé des projets en R1. Au rayon des arrivées, Dylan Durbant et Arezki Melaini (FC 93, N2), Mohamed Paye (Noisy FC, R1), Logan Leberre (ACBB, R1) Steeve Penel (Saint Brice, R1) et Bafodé Daramy (US Changé, N3 Pays de la Loire) porteront tous la tunique drancéenne au coup d’envoi dans quelques semaines.

« Les éléments qui arrivent sont (aussi) des paris sur l’avenir mais ont l’avantage de connaître le club » précise le technicien qui ne voudra pas reproduire le même scénario que la première partie de saison dernière, où le groupe francilien n’avait remporté que deux rencontres jusqu’à la trêve. La JA Drancy pourra compter sur son technicien, Philippe Lemaitre, pour trouver les solutions, si besoin, car comme il le dit si bien, « quand tu es entraîneur, tu réfléchis tout le temps ».

SHARE