Public stade
Le public et les joueurs devront avoir le Pass sanitaire pour entrer dans les stades. (Photo Philippe Le Brech)

Le Ministère des sports a publié de nouvelles informations qui mettent en grand danger la rentrée du football amateur ces prochaines semaines.

Mardi matin, on a tenté de décrypter le décret publié par le Gouvernement. Après avoir consulté plusieurs juristes ainsi que responsables de Ligues et de Districts, l’interprétation n’était pas la même. Nous avons avons donc interroger plusieurs contacts au Ministère des sports. Mais nous n’avons eu aucune réponse car il y avait plusieurs zones d’ombre. Sauf que depuis deux jours, les informations et contre-informations se succèdent alors que la rentrée du football amateur se profile !

« Le seuil de 50 personnes mentionné au premier alinéa du présent II (pour les salles de sport et terrains en plein air, N.D.L.R.) est déterminé en fonction du nombre de personnes dont l’accueil est prévu par l’exploitant de l’établissement ou du lieu ou par l’organisateur de l’événement, en fonction des règles qui leur sont applicables et des limitations prévues par le présent décret » est-il indiqué dans le texte publié par le Gouvernement.

Aujourd’hui, le Ministère a informé que « les pratiquants, arbitres et encadrants (mineurs et majeurs) » devaient être inclus dans le seuil de 50 personnes. Mais pas « les gestionnaires, salariés et dirigeants bénévoles ». Ce qui est ridicule puisque toutes ces personnes vont se côtoyer à l’intérieur de l’enceinte sportive avec la rentrée du football amateur. Sauf que sur le dernier document, il est précisé que « le seuil de 50 personnes est relatif à la capacité d’accueil de l’ERP et pas au nombre effectif de personnes à un instant T, et s’entend pas jour ».

Des informations contradictoires du Ministère !

En quelques sortes, tous les stades de football de France sont concernés car la jauge est forcément supérieure à 50 personnes. « Cette période transitoire mène vers vers l’obligation de Pass sanitaire dès la 1ère personne accueillie, à compter de début août » souligne d’ailleurs le Ministère des sports. Les conditions sont donc pires que celles que la FFF a envoyé aux Ligues et Districts ce matin ! « Il ne faut pas chercher, c’est Pass sanitaire pour tous des maintenant » affirme un élu de l’instance fédérale.

Sauf que depuis ce matin, et nos révélations sur les prochaines obligations à partir du 10 août prochain, un véritable vent de panique souffle sur les clubs. Un grand nombre d’entraîneurs hésitent d’ailleurs à annuler leurs matchs amicaux de ce week-end… tout en sachant que leurs joueurs devront aussi satisfaire au Pass sanitaire pour s’entraîner ! Quant aux bénévoles, ils risquent de très vite partir en courant devant la tâche qui les attend ces prochaines semaines. La rentrée du football amateur est fortement compromise.

SHARE