Confronté à des difficultés économiques depuis plusieurs années, l’ASPTT Poitiers Football a pris la décision d’arrêter ses trois équipes seniors.

« C’est une décision un peu radicale ! » Quelques jours après avoir annoncé l’arrêt des trois équipes seniors, qui évoluent en Départemental 1, Départemental 4 et Départemental 5, Bastien Laillault est encore très touché. Le président de l’ASPTT Poitiers Football et son équipe de dirigeants ont dû se résoudre à prendre une décision presque insolite dans le microcosme du football amateur.

« La section football est en difficulté depuis des années, explique-t-il. On a repris le club il y a deux ans et demi. Mais on s’est rendu compte que certaines charges n’avaient pas été payées. Et puis cette saison, on avait pas mal de licences qui n’étaient pas réglées. La raison de l’arrêt est donc financières mais aussi par rapport aux valeurs car on ne s’y retrouvait plus. »

Une équipe engagée en Départemental 6 ?

Dès l’annonce de cet arrêt, mardi dans la soirée, les messages de soutien sont arrivés en nombre, des clubs de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine mais aussi de toute la France ! Le mot qui revient le plus souvent est « tristesse » sur la décision prise par l’ASPTT Poitiers… club affilié à la Fédération Française de Football depuis 1944.

« La question qu’on s’est posé était de savoir si la section football était viable, concède Bastien Laillault. On a mouillé le maillot mais le mal était plus profond. L’Omnisports nous a suivi immédiatement quand on pris cette décision. » C’est donc le cœur lourd que le président de l’ASPTT Poitiers a informé son District du forfait général de ses trois équipes seniors.

Le club n’est pas mort pour autant. « Nos jeunes vont continuer dans le groupement Cap Ouest, indique le dirigeant poitevin. On va voir aussi pour engager une équipe senior en Départemental 6 pour la deuxième partie de saison car plusieurs joueurs, dont certains de l’équipe fanion, veulent rester au club. » L’arrêt de ces trois équipes est néanmoins une mauvaise nouvelle pour le football… et il montre les difficultés rencontrées par les clubs.


PARTAGER