Gérard Gohel s'est largement épenché vendredi en conférence de presse... un peu trop ? (Photo Sylvain Letouzé - Tendance Ouest)

Entre des demandes d’aides exceptionnelles qui n’existent pas ou qui sont fantaisistes, le dossier de l’AS Cherbourg n’est pas encore refermé.

Depuis vendredi, la décision de la commission régionale de contrôle des compte (CRCC) de la Ligue de Normandie de maintenir l’AS Cherbourg en National 3 fait polémique. La cause ? Les 60 000 euros pris en compte par l’instance régionale dans les comptes du club alors qu’il ne s’agit que des demandes d’aides publiques déposées par le club du Cotentin.

« Les aides des collectivités sont sur les tables en train d’être étudiées, a lui-même avoué Gérard Gohel, vendredi lors de sa conférence de presse. Il va y avoir des élections dans huit jours. (…) Les déblocages n’auront pas lieu avant juillet. La CRCC était bien obligée d’accepter le principe que ces recettes ne pouvaient pas être créditées maintenant. Elles peuvent être mises en recette car j’ai des éléments mais ça ne sera pas sur le compte. »

Durant cette même conférence de presse, le président cherbourgeois a donc expliqué qu’il avait déposé des demandes d’aides exceptionnelles auprès de la municipalité, de la communauté de commune, du département de la Manche ou encore de la région Normandie. Pour cette dernière, c’est tout simplement impossible. « Aucun dossier de l’AS Cherbourg n’a été déposé, explique Stéphane Eude, le responsable du service des sports de la Région. Cette information tourne en boucle depuis vendredi. J’ai même eu des appels de présidents de clubs qui demandaient comment avoir cette aide exceptionnelle. »

Sauf que l’AS Cherbourg n’est pas éligible à une aide de la Région Normandie. « Un fond de soutien pour le sport existe mais il est réservé aux bénéficiaires habituels, poursuit-il. Pour les clubs de football, ce sont les clubs de Ligue 1 à National 2. Aucun club de National 3 ne peut bénéficier de cette aide. » Exit donc la Région. Du côté du département de la Manche, un dossier d’aide de 20 000 euros a été déposé… sauf que le maximum pour les clubs de sport est de 5 000 euros ! Et selon nos informations, elle ne serait que de 4 500 euros pour l’AS Cherbourg.

Un accord avec le Maire ?

Concernant la Communauté d’Agglomération du Cotentin (CAC), La Presse de la Manche annonce une possible aide de 20 000 euros. Une autre source nous a affirmé le contraire. De toute manière, il faudra attendre plusieurs semaines avant que cette possible aide soit validée. Il ne reste donc que la municipalité pour compléter ces aides exceptionnelles.

« J’ai eu Benoît Arrivé (le maire de Cherbourg, N.D.L.R.) tout à l’heure qui m’a dit ‘’Tu as vu c’est bon, on a réglé le problème mais ne t’épanche pas dans la presse là-dessus’’ » a confié Gérard Gohel, lors de sa discussion avec Thierry Lecardonnel, le président de la CRCC, vendredi en pleine conférence de presse. Des propos étonnants à quelques jours du deuxième tour des élections municipales.

Mais le président de l’AS Cherbourg a été plus loin dans cette conversation : « Vous aviez l’avantage de savoir que le maire de Cherbourg qui a écrit, ça risque d’être le même dans quelques jours ». En résumé, dans sa décision, la CRCC aurait tenu compte des résultats d’une future élection mais aussi d’aides exceptionnelles qui n’ont jamais été confirmées. Et, à priori, la commission n’a vérifié aucune de ces demandes de dossiers auprès des collectivités.

Certains clubs, qui s’estiment lésés par la Ligue de Normandie, vont entamer une procédure afin d’avoir accès aux pièces fournies par Cherbourg à la CRCC. Car le traitement de ce dossier pose vraiment de (trop) nombreuses questions. « Ce que je sais, c’est que l’enveloppe qui était nécessaire sera obtenue » a clamé Gérard Gohel vendredi dernier. A ce jour, le doute reste permis…

PARTAGER