Arnold Temanfo FC Annecy
Arnold Temanfo et le FC Annecy peuvent monter en Ligue 2 ce vendredi. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

À deux jours de son match décisif contre Bourg-en-Bresse, le défenseur du FC Annecy, Arnold Temanfo s’est exprimé en conférence de presse.

C’est la dernière ligne droite pour le FC Annecy. À deux journées de la fin du championnat, les Annéciens ont l’occasion de valider leur montée en Ligue 2. « Avec le groupe, nous sommes conscients que l’on peut faire quelque chose de beau et d’extraordinaire, a déclaré Arnold Temanfo, en conférence de presse. Mais au quotidien, je ne vois pas de différence majeure. On s’entraîne et on bosse de la même manière, il y a toujours de la bonne humeur. C’est pour cela qu’on va faire le travail et essayer de boucler ça dès ce vendredi, mais cela ne va pas être facile une fois de plus. »

Mais avant de valider cette deuxième place, il reste une dernière marche aux hommes de Laurent Guyot : Bourg-en-Bresse. Même si le FBBP 01, cinquième du classement, reste sur une série de trois matches sans victoire, l’ancien joueur du FC Sète s’attend « à un match difficile. On va affronter une belle équipe. L’objectif est de reproduire ce qu’on a fait la semaine dernière, le tout en étant costaud et en faisant le travail et là ce sera jeu, set et match (rires). »

« Notre force est de faire de bonnes entames de matches ! »

Pour cette rencontre, le FC Annecy est très clairement dans la peau du favori. Grâce à sa folle série de huit matches d’invincibilité et la réussite de ses éléments offensifs, à l’image d’un Alexy Bosetti auteur de quatre buts en l’espace de deux rencontres, les Haut-Savoyards n’ont pas volé leur place de dauphin. Et puis l’équipe peut s’appuyer sur sa botte secrète.

« Notre force est de faire de bonnes entames de matches. Si on commence fort comme d’habitude, je pense que rien ne peut nous arriver, affirme le défenseur central de 28 ans. Très peu d’équipes on réussit à nous faire mal lorsque l’on reste costaud, solide, qu’on ne s’enflamme pas, que l’on reste sur nos principes de jeu et que l’on est concentré du début jusqu’à la fin. »

« Il y a quatre cinq ans, je ne m’imaginais pas jouer une montée en Ligue 2 ! »

Arnold Temanfo revient de loin. Avant de faire les beaux jours du FC Annecy, il a longtemps évolué au bas de l’échelle du monde amateur. « J’ai commencé en PH, puis en R1 avant d’accéder à la National 3 et à la National 2. Il y a quatre cinq ans, je ne m’imaginais pas jouer une montée en Ligue 2, confesse-t-il. La montée aura un goût de travail achevé, même s’il faut quand même jouer en Ligue 2 et pourquoi pas accéder à la Ligue 1, l’année prochaine (rires). »

Dans les moments difficiles, il a également pu compter sur l’appui de ses proches. « Ma famille ne m’a jamais lâchée et a toujours cru en moi. J’ai même dû les abandonner pour partir jouer dans des campagnes en National 3. Quelques fois, j’ai voulu arrêter le football, mais mes proches m’ont toujours soutenu. Vendredi, c’est la guerre. »

https://twitter.com/FCAnnecy/status/1521897447324372994?s=20&t=Mbpui0RITJICzWzKIMf3Cg
SHARE