Alexandre Cropanese
Alexandre Cropanese espère retrouver la Ligue 2 avec l'AS Nacy-Lorraine. (Photo Philippe Le Brech)

Après six saisons à Bastia-Borgo, Alexandre Cropanese (28 ans) a quitté la Corse pour s’engager avec l’AS Nancy Lorraine. L’occasion d’évoquer ses ambitions personnelles et collectives.

Relégué en National 2 à l’issue de cette saison, le FC Bastia-Borgo a perdu neuf éléments de son effectif, partis vers de nouveaux horizons en Ligue 2 ou National. Dont Alexandre Cropanese qui s’est engagé avec Nancy. « J’ai vécu plusieurs années très enrichissantes, sur le point de vue sportif et individuel, assure le natif de Bastia. En tant qu’homme, ça m’a fait grandir et j’ai eu davantage de responsabilités jusqu’à être capitaine cette saison. C’est quelque chose qui m’a donné beaucoup de confiance et qui a forcément joué sur mes performances. »

Un rôle de capitaine qu’il avoue avoir endossé « naturellement » tout en restant « lui-même », sans « vouloir en faire trop ». Et le choix s’est avéré payant pour le milieu de terrain offensif qui a su montrer en plus de ça qu’il savait marquer, mais également faire marquer. Auteur de 5 buts et 4 passes décisives en championnat, l’ancien joueur des Herbiers est forcément « déçu » de la descente en National 2 malgré la qualité collective qu’a su démontrer le groupe corse.

« Une dizaine de joueurs a trouvé un défi entre la L2 et le N1, avec pour certains des contrats pros à la clé, rappelle Alexandre Cropanese. C’est bien la preuve qu’il y avait de la qualité même si on a payé certains manquements. J’ai ce petit regret mais je suis fier qu’on ait su redresser la barre pour s’offrir cette finale contre Sète à Borgo. » Un avenir qu’il espère des plus radieux pour son ancien club, qui pourrait reprendre espoir si les relégations administratives de Sète et Bourg-en-Bresse sont actées. « Je souhaite à Bastia-Borgo de pouvoir retrouver le championnat de National le plus rapidement possible car le club le mérite. »

Un nouveau challenge passionnant pour Alexandre Cropanese

Très investi pendant toutes ces années, l’ancien pensionnaire du Red Star veut employer la même recette du côté de la Lorraine. Nul doute qu’il devrait une nouvelle fois y arriver. « Au quotidien, je suis quelqu’un de plaisantin, qui aime beaucoup rigoler, confie le milieu de terrain de 28 ans. Mais je sais être sérieux également et je suis très exigeant là-dessus. Il y a des moments pour tout et c’est très important de travailler dans la bonne humeur. Mais il ne faut pas dépasser ce cadre. »

Un environnement qui lui sera forcément familier puisqu’il va retrouver un coach qu’il a connu, Albert Cartier. « C’est quelqu’un a su m’utiliser parfaitement à Borgo, concède-t-il. Il m’a laissé de la liberté offensive en plus des tâches défensives à assurer. » Une offre de Nancy ne pouvait donc pas trop se refuser. « C’est la possibilité de signer un contrat pro dans un club emblématique doté de très belles infrastructures et d’un public très présent. J’ai hâte d’être dans le vif du sujet. » S’il avoue avoir eu des sollicitations en Ligue 2, « sans que ce ne soit vraiment concret », son choix s’est rapidement tourné vers le club lorrain.

« Rendre l’amour aux supporters de Nancy »

« Je me suis rapidement orienté vers Nancy dans ma tête car je veux retrouver la Ligue 2 et je veux que ça soit ici, souligne Alexandre Cropanese, qui a connu le niveau avec le CA Bastia en 2013-2014. Il y a des joueurs qui ont très bien réussi ici. Je pense à Laurent Moracchini ou encore Marchetti. Mais c’est un choix personnel et je n’ai été influencé par personne. J’ai la tête à 100% avec le club et j’aimerais vraiment amener ce côté-là, cette grinta. »

Enfin, c’est par un message aux supporters de Nancy que le néo-Nancéien a conclu son propos. « J’ai 28 ans et je souhaite m’inscrire dans la durée, participer au fait de retrouver la Ligue 2. Je serai très attentif à ce qu’on mouille ce maillot mythique pour rendre au public tout l’amour qu’il va nous donner. Ensuite, il faudra qu’on y mette les éléments et la qualité dans le jeu pour être à la hauteur de l’état d’esprit qu’on veut avoir mais tout ça va venir très rapidement. »

SHARE