Les joueurs de Portieux se sont faits plaisir à poser durant une matinée. (Photo DR)

Des joueurs du Loisirs Sports Culture Portieux ont posé nus pour réaliser un calendrier. Et ces « Presque » Dieux du stade ont immédiatement fait le buzz.

« Il faut que je vois avec l’imprimeur pour refaire des calendriers ! » Depuis quelques jours, la centaine de calendriers « Les presque Dieux du stade » est épuisée. Pour le plus grand plaisir de Franck Daval, le président du LSC Portieux. « On a tout de suite eu énormément de demandes, se réjouit-il. Mais on a aussi pris beaucoup de plaisir à le réaliser, on a bien rigolé. »

Mais comment est venue cette idée ? « Cela faisait quelques temps que ce projet trottait dans la tête de certains joueurs, précise le dirigeant portessien. On a sondé ceux qui seraient intéressés et on a eu une quinzaine de volontaires. On s’est donc donné rendez-vous un samedi matin au stade. » Avec quelques précautions tout de même… « On est situé près d’une forêt avec des gens qui courent ou qui se baladent donc j’avais demandé aux joueurs d’avoir une serviette ou un drap de bain pas trop loin d’eux. »

Les étirements, c’est très important ! (Photo DR)

Un club relancé en 2014 après seize ans de veille

Des anecdotes, le président en a d’ailleurs à foison. Notamment avec le gardien de but de son équipe fanion, très sollicité. « Ça n’a pas été facile car on a fait pas mal de prises sur un coup franc où il devait plonger avec une main pour cacher ses parties intimes, raconte-t-il. Et comme il retombait à chaque fois sur la même épaule, il nous a dit que ça commençait à lui faire mal. On a aussi tenté le penalty et il était dégoûté car la photo n’a finalement pas été retenue ! »

Après plusieurs heures de tableaux pour les prises de vues, les participants se sont réunis autour d’une table pour décider quelles photos ils allaient sélectionner pour leur calendrier. « On a aussi choisi ensemble la photo de Une, précise Franck Daval. On a pris celle dans le minibus, ça me fait vraiment penser à la 7e Compagnie ! » « Les presque Dieux du stade » ont donc eu beaucoup de succès. Mais c’est surtout l’occasion de mettre en avant un club rural qui réalise du très bon travail depuis cinq ans.

« On a relancé le club en 2014 avec une vingtaine de personnes car il n’y avait plus rien depuis 1998 à Portieux, indique le président. Aujourd’hui, on a dépassé les cent licenciés avec deux équipes seniors masculines et une équipe féminine. Mais on a aussi créé une école de foot. » Un bel exemple de passionnés qui se battent pour faire vivre le football amateur !

C’est la photo avec le minibus qui a été choisie en Une du calendrier. (Photo DR)

Vous voulez commander le calendrier « Les presque Dieux du stade » ?
>>> Contacter Franck Daval au 06 87 23 93 19

PARTAGER