Paris, France - September 15, 2019: Police car Peugeot 308 in the city street.

Ce mercredi soir, à la suite d’une transaction de drogue, la Police a découvert de la drogue et une arme dans les locaux d’un club de Nantes.

A Nantes, le club des Dervallières est dans la tourmente après la découverte d’une grande quantité de drogue et d’une arme à feu dans le local de l’association ce mercredi soir. Tout est parti d’une surveillance de la Police nantaise sur un point de deal. Après une transaction, les fonctionnaires ont suivi un individu avant d’en interpeler un autre dans le club-house du club. Comme le rapporte L’Equipe, 900 grammes d’héroïne auraient été découverts dans un sac.

Mais ça va plus loin car la perquisition a été fructueuse. Près de 1,5 kilogrammes d’héroïne, plusieurs centaines de grammes de cannabis ainsi que de la cocaïne étaient planqués dans le local de l’ACS Dervallières. Pire, un fusil avec de nombreuses munitions ont aussi été découverts. Notamment dans les faux plafonds du local. Un vrai coup dur pour ce club de 140 licenciés dont l’équipe fanion évolue en Départemental 3.

Des « gamins en manque de repères et délaissés »

Contacté par L’Equipe, le président Abou Sow s’est dit « saoulé »« dégoûté » et surtout « dépassé », assurant ne pas avoir « réussi à dormir de toute la nuit ». Après neuf ans au club, il se sent dépassé. « Il y a toujours eu des intrusions et des dégradations, un peu de squat, mais jamais en pleine journée et à vue œil comme ça, a-t-il précisé au quotidien sportif. On voit très bien que des gens sont là. Il y a déjà eu des vols et des dépôts de plainte, on a essayé de faire remonter l’information et alerter. »

Trois jeunes de 18 et 19 ans ont été interpellés par les forces de l’ordre, dont des joueurs du club qui avaient donc accès à ce local. Le quartier des Dervallières est une plaque tournante de la drogue bien connue de la région nantaise avec des « gamins en manque de repères et délaissés », selon le président du club.

Cette histoire peut vraiment porter préjudice au club car le District de Loire-Atlantique ou la Ligue des Pays de la Loire sont en droit de le convoquer par rapport à une attente à l’éthique du football, comme le permet le règlement de la FFF. Affaire à suivre…

SHARE