Stade Compertrix
Le stade Louis-Charmy de Compertrix. (Capture Google)
Bannière stages Louza

Après des échauffourées lors du troisième tour de la coupe de France, le président de Compertrix ne veut plus accueillir de public cette saison.

Le 19 septembre, lors du troisième tour de la coupe de France, la rencontre entre le Foyer Compertrix et le FC de la Cote des Blancs a été émaillée par des incidents avec une bagarre entre des joueurs visiteurs et des spectateurs locaux. Deux joueurs du FCCB ont d’ailleurs été blessés dont un 15 jours d’Interruption Total de Travail (ITT). Le match avait d’ailleurs été arrêté et l’arbitre de la rencontre avait fait évacué le public. Les forces de l’ordre avait aussi dû intervenir.

« A ma demande et à celle de notre coach, l’officiel a décidé d’évacuer le public, soit une centaine de personnes, à l’extérieur du stade pour éviter des débordements, a raconté Romain Roy, le président du Foyer Compertrix à L’Union. Le match a alors repris et s’est terminé dans de bonnes conditions. Il y a bien eu des jets de pétards et de fumigènes, mais ceux-ci ont eu lieu à l’extérieur du complexe et ne sont pas arrivés sur le terrain. »

Le match précédent arrêté 30 minutes pour envahissement de terrain

L’élimination de son club aux tirs aux buts (0-0, 4-5) est même devenue anecdotique. Le président du FC de la Cote des Blancs a déposé plainte contre X à la gendarmerie d’Avize mais l’enquête devrait être confiée à la Police nationale de Châlons-en-Champagne. Le problème, c’est que la rencontre précédente – au deuxième tour de la coupe de France contre l’USS Sermaize (2-1) – avait déjà été émaillée par des problèmes avec les spectateurs. « Match interrompu 30 minutes pour envahissement de terrain par des spectateurs. Rapport suit » avait d’ailleurs noté l’arbitre sur la feuille de match informatisée.

Dépité, Romain Roy ne souhaite donc plus accueillir de public au stade Louis-Charmy. « Je vais demander un arrêté municipal pour interdire les spectateurs pendant toute la saison, a confié le président du Foyer Compertrix au quotidien champenois. Nous ne sommes pas formés pour gérer ce genre d’incidents. Nous sommes tous bénévoles et nous ne sommes pas là pour nous prendre des coups. » Selon L’Union, une réunion va avoir lieu ces prochains jours entre la mairie, la présidente du club omnisport et le dirigeant de la section football.

Après Bagnols-sur-Cèze, où des jets de pétards ont eu lieu samedi et dimanche dernier, c’est donc le deuxième club qui est impacté par des spectateurs indélicats… ou plutôt violents ! Mais c’est aussi ce qu’on voit sur les stades de Ligue 1 et Ligue 2 depuis le début de saison. C’est assez inquiétant.

SHARE