Mahamadou Diawara ne portera plus les couleurs du FC Mulhouse cette saison. (Photo Olivier Hannauer - Ligue du Grand-Est)

Meilleur buteur du FC Mulhouse la saison dernière en National 3, et auteur de trois buts cette saison, Mahamadou Diawara a décidé d’arrêter le football.

Mahamadou Diawara aura 37 ans ce jeudi. Et si beaucoup de joueurs ont décidé d’arrêter à cet-âge là, la décision prise par l’attaquant du FC Mulhouse n’a rien à voir avec les ans. « Oui j’arrête le football, pour moi c’est terminé » a-t-il déclaré à nos confrères de L’Alsace.

Meilleur buteur du club du Haut-Rhin la saison dernière en National 3 (11 buts) et depuis le championnat en National 2 (3 buts), l’ancien joueur de Chambly et Colmar en effet annoncé à ses coéquipiers qu’il ne poursuivait pas son aventure avec le FCM samedi dernier après le match contre l’Olympique Saint-Quentin (1-1).

« Je voulais partir proprement ! »

« Ça fait des années que je dois vivre loin de ma femme et de mes enfants parce que nos professions ne sont pas conciliables, a-t-il expliqué au quotidien alsacien. Ma femme est auto-entrepreneuse en région parisienne, son affaire tourne bien, et elle ne pouvait pas me rejoindre à Mulhouse. Et puis, elle s’occupe de tout à la maison. Sept enfants, c’est du sport ! On a tourné le problème dans tous les sens depuis des mois et des mois. » 

Et malgré son importance au sein de l’équipe, le FC Mulhouse a parfaitement compris son choix. « Le coach Eric Descombes a immédiatement respecté mon choix et m’a pris dans ses bras, précise Mahamadou Diawara. Le président Gary Allen m’a carrément dit que je prenais la bonne décision et que je devais foncer à Paris retrouver les miens. Je voulais partir proprement, en pouvant me regarder dans la glace. Je pars le cœur léger, même si c’est très dur de quitter Mulhouse… »

Si son désormais ex-club cherche un joueur offensif pour le remplacer, c’est une belle histoire d’un joueur qui a choisi de privilégier sa vie familiale. Un choix qui se fait d’ailleurs de plus en plus à plus bas niveau et avec des joueurs beaucoup plus jeunes.

PARTAGER