2021, l’année du changement pour le football français ?

Noël Le Graët - assemblée fédérale 2019
Noël Le Graët lors de l'assemblée fédérale de 2019. (Photo Philippe Le Brech)

Au mois de mars se tiendra l’assemblée élective de la Fédération Française de Football. Et la concurrence contre Noël Le Graët s’organise.

Les élections sont terminées depuis lundi dernier dans les Districts avec l’Aveyron où Pierre Bourdet a renversé le sortant Arnaud Delpal. C’est le trente-septième changement de président sur les quatre-vingt six Districts métropolitains, soit 43%. On est loin du tiers habituel dont parlait Noël Le Graët le 2 septembre dernier. Et certaines élections de Ligue pourraient aussi modifier le visage du football français au mois de janvier avec plusieurs listes en course (Paris Île-de-France, Hauts-de-France, Occitanie).

« Quand on connaîtra le corps électoral, je donnerai ma décision, déclarait d’ailleurs le président de la FFF il y a quatre mois. Il ne faut jamais se déclarer trop vite. Je ne sais pas qui vote, donc je ne peux pas me prononcer. » Ce qui est certain, c’est qu’il devra déclarer sa candidature avant le 13 février, soit trente jours avant l’assemblée élective. Selon nos informations, plusieurs membre du comité exécutif actuel ne repartiraient pas avec le Guingampais, soit parce qu’ils ne le souhaitent pas soit car ils n’ont pas été sollicités.

Si Noël Le Graët ne s’est pas encore manifesté, Frédéric Thiriez a déclaré ses intentions mi-décembre dans un entretien auprès de nos confrères de L’Equipe. L’ancien président de la Ligue de Football Professionnel (2002-2016) multiplie d’ailleurs les rencontres avec des présidents de Ligue et de District ces dernières semaines. « Son discours est intéressant, on le sent aussi à l’écoute » nous a confié un élu présent lors d’une de ces visites, précisant que « c’est le meilleur projet qui fera la différence ».

Changement ? Réponse le 13 mars 2021 !

Mais l’ex-homme fort de la LFP n’est pas très apprécié par une partie du football amateur – notamment de nombreux présidents de District – en grande partie à cause de l’affaire Luzenac. S’il n’a rien dévoilé de sa future liste, il peut compter sur les soutiens de Basile Boli et de Philippe Doucet avec lesquels il se déplace régulièrement.

D’autre listes pourraient aussi être présentes à ces élections. La semaine dernière, Jean-Pierre Mapolin s’est déclaré candidat. A 43 ans, cet entrepreneur doit néanmoins trouver ses dix parrainages. Il s’était déjà porter candidat à la LFP en 2016. Luis Fernandez et quelques anciens internationaux avaient aussi émis le souhait de monter une liste mais il s’avère que la plupart d’entre eux ne sont pas licenciés à la FFF, ce qui est rédhibitoire.

La grande question désormais, c’est donc la décision de Noël Le Graët – qui a eu 79 ans le 25 décembre – de vouloir briguer un quatrième mandat à la tête de la FFF. Car s’il décide de repartir, le Breton sera forcément le grandissime favori à sa succession. Alors 2021, l’année du changement pour le football français ? Réponse le 13 mars prochain !

SHARE