Willem Pierre Charles va prendre en main les petits déjeuners dans son bar à céréales.
Willem Pierre Charles va prendre en main les petits déjeuners dans son bar à céréales. (Photo DR)

A Saint-Brieuc depuis le début de saison, l’attaquant formé à Guingamp a choisi d’ouvrir un bar à céréales. Il explique son choix.

« Depuis l’âge de six ans, je ne fais que du foot. Ça va me permettre de faire autre chose, de m’épanouir ! » A la fin du mois de novembre, Willem Pierre Charles va ouvrir son bar à céréales à Saint-Brieuc. Arrivé cet été au Stade Briochin (National 2) après six mois difficiles à l’US Granville, l’attaquant formé à En Avant Guingamp a donc choisi de s’enraciner dans les Côtes d’Armor.

« J’ai pas mal bougé ces dernières années donc je souhaite vraiment me poser, confie-t-il. J’ai passé cinq ans à Guingamp donc je connais beaucoup de monde dans la région et surtout je m’y sens bien. » Et ainsi de préparer sa reconversion. « J’ai toujours voulu ouvrir un commerce mais avec le football, c’était un peu compliqué, explique l’ancien joueur de Sablé et Pau. A Saint-Brieuc, on s’entraîne exclusivement le soir donc je voulais trouver une activité dans la journée. »

« Le projet a été accueilli avec enthousiasme ! »

Mais alors pourquoi un bar à céréales ? « Je suis un fan du petit-déjeuner, précise Willem Pierre Charles. A Paris il y en a quelques-uns mais pas à Saint-Brieuc. C’est un concept original. » L’attaquant briochin a donc trouvé un local dans le centre-ville de la Préfecture des Côtes d’Armor. «Des commerces ferment régulièrement donc le projet a été accueilli avec enthousiasme par la ville mais aussi par ma banque qui me soutient pleinement. »
Il explique son concept plus en détail. « Tu choisis la taille de ton bol puis entre différents laits. Ensuite, tu prends tes céréales. Il y aura bien sûr toutes celles qu’on peut trouver en France mais aussi une quinzaine qui seront importées des Etats-Unis. Enfin, tu pourras mettre du coulis de fruit ou d’autres compléments. Mais on servira aussi du café ou du thé. » A Saint-Brieuc, Willem Pierre Charles pourrait bien devenir le roi du petit-déjeuner !

PARTAGER