Le 2 septembre dernier, la voisine n'avait pas voulu bouger du milieu du terrain. (Photo Puk& Match 65)

Le 2 septembre, la rencontre entre Juillan et Tarbes avait été interrompue par la voisine du stade. Les gendarmes ont retrouvé 186 ballons chez elle !

A Juillan, l’affaire de la voisine excédée qui arrête le match de District en squattant la pelouse n’arrête pas de rebondir ! Si les relations entre le club – qui n’a pas souhaité déposer plainte – et l’habitante des abords du stade sont au point mort depuis l’incident du 2 septembre, la Gendarmerie a tout de même diligenté une enquête.

La brigade d’Ossun a d’ailleurs perquisitionné le domicile de la voisine il y a quelques jours, trouvant 186 ballons à l’intérieur de celui-ci ! Comme le rapporte La Dépêche du Midi, Fabrice Sayous, le maire de Juillan, estime que le préjudice de ces vols dépasse les 4 000 euros. Mais le club de Juillan ne souhaite toujours pas porté l’affaire en justice.

« Lorsqu’un ballon tombe sur sa propriété, la voisine les crève ou réclame 3 à 4 euros par balle, car elle considère que c’est du travail de les renvoyer » a néanmoins confié un membre du club de Juillan au quotidien occitanien. Plainte ou pas, la désormais célèbre voisine devra sûrement s’expliquer devant la justice.

PARTAGER