Photo Jérôme Bouchacourt @ Footamateur

Les actes de violence se multiplient sur les terrains de football amateur. Et ce n’est pas ce week-end qui va le démentir.

Dès dimanche soir, nous faisions allusion à l’interruption de la rencontre de District 2 entre l’Iris Club de Lambersart et Tourcoing Bourgogne après une bagarre déclenchée par… l’arbitre assistant. Un joueur Lamberstarois a en effet été roué de coups lorsqu’il était au sol. Il a dû être hospitalisé et passer divers examens pour savoir si son œil n’était pas touché.

Mais deux autres faits graves ont eu lieu ce dimanche. En coupe Gambardella, la rencontre entre Château-Thierry (Aisne) et Courcelles-les-Lens (Pas-de-Calais) a été arrêtée à la mi-temps. Selon la Voix du Nord, Un incident a éclaté alors que les joueurs rentraient aux vestiaires. « Il n’y avait aucune barrière, les joueurs devaient traverser la foule et il y a eu une petite bousculade » raconte Hamza Moutaoukil, le président courcellois, dans les colonnes du quotidien nordiste. Puis un dirigeant local a ramené un sabre trouvé près du terrain. Les Gendarmes sont alors intervenus et l’arbitre a préféré ne pas reprendre la rencontre alors que Courcelles-les-Lens menait au score (1-0).

« J’ai contrôlé toutes les personnes qui montaient dans le bus, affirme le président à La Voix du Nord. Un dirigeant, qui est aussi policier, assurait la sécurité. Quel intérêt aurait-on eu à ramener une arme ? On aurait dit un magicien sortant un lapin de son chapeau. » La Gendarmerie va désormais tenter de trouver le propriétaire de ce sabre alors que la Ligue des Hauts-de-France devra décidé si le match est à rejouer.

Les joueurs se connaissent entre deux communes voisines

Dans l’Ain, c’est un match de quatrième division de District entre Saint-Jean-de-Niost et Saint-Vulbas, deux communes voisines, qui a fini en pugilat alors que les deux équipes jouaient la… quatre-vingt dixième minute ! Après la faute d’un attaquant sur un défenseur, les deux joueurs ont commencé à se battre puis le terrain a été envahi par les spectateurs. Si les deux clubs se rejettent la faute l’un sur l’autre, un joueur a été gravement blessé dans la rixe.

Comme le rapporte Le Progrès, « il était inconscient lors de l’arrivée des secours et des forces de l’ordre. Il a été transporté aux urgences de l’hôpital privé d’Ambérieu-en-Bugey. Ce père d’un enfant de 3 ans et dont la femme est enceinte du deuxième souffre de multiples fractures au visage, pour lesquelles il sera opéré jeudi ainsi que d’hématomes dans le dos, sur l’épaule et le bras ».

Les sanctions devraient très lourdes pour les deux clubs. Mais c’est tout de même triste d’en arriver là dans une rencontre de quatrième division de District où tous les joueurs se connaissent !

PARTAGER