Photo Jérôme Bouchacourt @ Footamateur

Après le District de la Loire, c’est au tour du District de Dordogne-Périgord de radier un joueur à vie à la suite de menaces de mort avec une arme.

Mercredi, nous faisions écho de la radiation à vie de six joueurs par le District de la Loire à la suite d’un tabassage en règle de deux adversaires. Cette fois, c’est le District de Dordogne-Périgord qui a pris la même sanction pour un joueur du club de Saint-Privat-des-Prés. Le 19 novembre dernier, lors d’un match de Départemental 4 à Saint-Vincent-de-Connezac, un joueur Saint-Privatois est allé chercher une serpette à la fin du match… menaçant l’arbitre de la rencontre et des spectateurs présents autour.

Intercepté sur le parking par ses coéquipiers, l’auteur des menaces avait néanmoins réussi à s’enfuir avant l’arrivée des Gendarmes. Mais il n’a pas échappé à la commission de discipline qui a mis le dossier en instruction, comme de coutume pour ce genre de faits graves« Notre politique est de frapper fort » a souligné Patrick Mattenet, le président du District à nos confrères de Sud Ouest.

« Ce sont des sanctions qui devraient prises plus souvent, nous confiait d’ailleurs Jean-Jacques Demarez, président de l’Union National des Arbitre de Football (UNAF), il y a quelques semaines. Que ce soient contre des arbitres, joueurs, entraîneurs ou dirigeants, on n’a pas le droit de voir de tels gestes sur les terrains ! Il faut radier leurs auteurs ! »

PARTAGER