Les granulats en caoutchouc sont-ils dangereux pour la santé ? (Photo Benjamin Bénéat)
Les granulats en caoutchouc sont-ils dangereux pour la santé ? (Photo Benjamin Bénéat)

A la suite de l’article du mensuel So Foot sur la dangerosité des terrains synthétiques, la FFF et les distributeurs n’ont pas manqué de communiquer.

« Le cancer du foot » titrait le mensuel So Foot dans son numéro de novembre. L’article de Thibaut Schepman a été repris par tous les médias nationaux et régionaux… enfin presque car nous n’avons pas voulu entrer dans le débat sans avoir enquêté nous-mêmes. Celle-ci touche à sa fin et nous vous la dévoilerons dans le premier numéro de notre mensuel numérique gratuit Footamateur Le Mag, qui sortira fin décembre.

La Fédération Française de Football a d’ailleurs immédiatement envoyé un courrier à toutes les Ligues et tous les Districts afin de les rassurer. Petit extrait : « De nombreuses études ont été réalisées. Aucune ne conclut à un risque, que ce soit par inhalation, contact ou ingestion. La dernière étude a été réalisée par l’ECHA (Europeen Chemical Agency), saisie par la Commission Européenne. Les conclusions parues en février 2017 sont très claires : Pas de preuve scientifique d’une augmentation du risque de cancer lié à l’impact des HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) … Présence négligeable de métaux, en-dessous des limites permises dans la législation actuelle des jouets … Aucune préoccupation identifiée liée à la présence de phthalates, benzothiazole et méthyle isobutyl ketone qui sont par ailleurs en-dessous des normes … Des composés biologiques (organiques) volatils émis par des granulats en caoutchouc pourraient parfois causer une irritation aux yeux et à la peau. »

« L’article de So Foot est à charge ! »

Du côté des fabricants et revendeurs, cette polémique sur la dangerosité des granulats a vraiment agacé. « On installe des terrains depuis vingt ans et on le fait de façon réfléchie, précise Loïc Paul, le directeur général de Sportingsol. Il y a des normes qui existent sur la qualité et la toxicité des granulats. » Des propos corroborés par Gilles Thillaye, son homologue d’Eurofield.

« Je suis dans la filière depuis 1976 et on est constamment attaqués. S’il y avait un quelconque danger avec les granulats, il est clair qu’on arrêterait de les utiliser. L’article de So Foot est à charge contre les terrains synthétiques. Par exemple, le journaliste ne parle pas d’une étude réalisée par l’état de Washington, de 2010 à 2017, qui indique qu’il n’y a pas de risques particuliers pour les utilisateurs. » Le directeur général d’Eurofield va d’ailleurs parcourir la France en 2018 pour soulever le sujet. « Nous allons organisons des réunions d’informations dans plusieurs villes de France car il faut répondre sérieusement aux questions que se posent les usagers » assure-t-il.

Notre rédaction s’est procurée de nombreux documents et vous proposera donc un dossier très complet sur les terrains synthétiques, leur dangerosité – ou non – avec aussi l’avis des utilisateurs et leurs ressentis. A découvrir le 30 décembre prochain !

PARTAGER