R1 Bretagne. Yohan Mardelé (CPB Bréquigny) : « J’ai pensé arrêter le foot ! »

Yohan Mardelé se fait plaisir au Cercle Paul Bert depuis le début de saison...
Yohan Mardelé se fait plaisir au Cercle Paul Bert depuis le début de saison... (Photo Fred Annin)

Après une fin d’aventure vécue comme un échec avec l’AGLD Fougères, le gardien rennais retrouve de bonnes sensations dans son nouveau club.

Les histoires d’amour finissent mal en général. Celle de Yohan Mardelé avec l’AGLD Fougères a été singulière et particulièrement douloureuse. Une relégation en fin de saison, des rapports tendus ont amené les deux parties à prendre des directions opposées. « Je ne suis pas rancunier mais on m’a beaucoup critiqué surtout lorsque j’avais pris la décision de partir, raconte, encore écorché, le portier de l’équipe de Bretagne. On a même dit que c’était à cause de moi si l’on était descendu. Cette attache avec ce club restera tout le temps mais le club n’a pas toujours été honnête envers moi. »

Un divorce consommé qui laisse une plaie apparente à moitié cicatrisée pour l’ancien joueur fougerais, considéré comme un enfant du club. « À part Romagné, que j’ai fréquenté en jeunes, je n’ai connu que Fougères. Après treize saisons passées là-bas, c’est particulier » souffle Yohan Mardelé en rappelant plus d’une décennie, au parcours rectiligne, couronnée de succès.

« Le foot, c’était presque une overdose ! »

« J’ai fait partie de l’aventure de la DSE jusqu’au CFA2. On m’a toujours considéré comme un cadre mais on me mettait des bâtons dans les roues. » Fatigué, usé par le contexte, la volonté du gardien de 26 ans de quitter l’AGLD Fougères est actée en fin de la saison dernière. « J’ai même pensé arrêter le foot. De par mon métier, au District, j’étais plongé dedans du lundi au dimanche. J’en avais marre, c’était presque une overdose ! »

Déjà en relation avec les dirigeants du CPB Bréquigny la saison dernière, Yohan a accepté de se relancer convaincu par le challenge proposé malgré un niveau pas forcément en adéquation avec ses ambitions. « J’ai eu des contacts avec d’autres clubs mais Bréquigny a toujours été droit dans ses bottes. J’ai donc décidé d’y aller malgré mon souhait de rester dans un club de niveau N3. Le projet de Bréquigny m’a intéressé. Le principal était de rejouer et de reprendre goût au foot. »

Au CPB Bréquigny pour jouer le haut de tableau

Ces dernières prestations en championnat en attestent. Cinquième avec sa nouvelle formation au classement, l’ambition resurgit pour ce compétiteur de la première heure. « Si je suis venu à Bréquigny, c’est pour jouer le haut de tableau. Je pense que l’on a les capacités pour jouer les premiers rôles même si Cesson et surtout Fougères me paraissent au-dessus. On a un manque de maîtrise et de rigueur parce qu’on est un peu jeune.

En tant que capitaine, il sait qu’il doit aussi pousser ses coéquipiers. « J’ai un rôle à jouer pour essayer de changer l’état d’esprit de Bréquigny. J’essaye de motiver et de secouer les jeunes à ma manière pour en tirer le meilleur car ils ont des qualités mais s’asseyent un peu dessus. » Plus de doute à avoir, son envie est toujours intacte… pour le plus grand bonheur de son nouveau club !

PARTAGER