Gildas Paul et Vigneux-de-Bretagne pourraient jouer contre des clubs de Mayenne et de Sarthe la saison prochaine.
Gildas Paul et Vigneux-de-Bretagne pourraient jouer contre des clubs de Mayenne et de Sarthe la saison prochaine. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Lors de l’assemblée générale, il a été question de la composition des groupes du Régional 3 pour la saison prochaine. Pas simple à mettre en place !

Guy Ribrault avait l’air un peu désolé ce samedi midi lors de l’assemblée générale de la Ligue des Pays de la Loire. Pourtant le président du District du Maine-et-Loire a été limpide dans son explication sur les possibilités de composition des futurs groupes de Régional 3 pour 2017-2018. En fin de saison, la réforme des championnats contraint à réduire de quatre à trois niveaux de championnat de Ligue.

Les quatre derniers de Promotion d’Honneur seront relégués en championnat de District ainsi que les moins bons huitièmes. C’est acté. Par contre, le problème est la répartition des clubs des cinq Districts. Aujourd’hui, l’ex-Ligue du Maine compte deux groupes de PH avec des clubs de Sarthe et Mayenne tandis que l’ex-Ligue Atlantique compte six groupes avec des clubs de deux Districts répartis équitablement entre Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et Vendée. Donc chaque District est donc dans quatre groupes.

La mise en place d’une caisse de péréquation ?

« Il faut que le risque de descentes en fin de saison soit équivalent entre les Districts, c’est un principe égalitaire, explique Guy Ribrault. Nous avons réalisé deux simulations, avec des clubs de deux Districts et des clubs de trois Districts par groupe. La deuxième simulation nécessiterait plus de voyages pour les clubs mais elle serait plus équitable. » Car le risque de groupes de Régional 3 avec des clubs de seulement deux Districts serait un nombre important de District pour un seul District (voir schémas ci-dessous).

Mais ce deuxième schéma aurait aussi pour conséquence un brassage plus important à partir de la saison prochaine. « Ce ne sera pas très bon pour les clubs du Maine » glissait un président mayennais à l’issue de l’assemblée générale. La crainte de longs déplacements était aussi dans toutes les conversations. « Il faudra peut-être étudier la mise en place d’une caisse de péréquation » a précisé Guy Ribrault. C’est à dire une caisse commune à tout le groupe où les clubs qui ont les plus longs déplacements pourront bénéficier d’une aide supplémentaire. En tout cas rien ne sera décidé avant la prochaine AG en avril prochain. Mais ce futur Régional 3 est un véritable casse-tête !

Les deux cas proposés

PARTAGER