Maxime Baty est un élément important de l'USSA Vertou.
Maxime Baty est un élément important de l'USSA Vertou. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Alors que la polémique enfle sur la non participation des joueurs de l’USSA Vertou face au FC Nantes, samedi, le milieu de terrain vertavien a souhaité s’exprimer.

Comme nous l’avons annoncé hier soir, trois joueurs de l’USSA Vertou, qui sont également salariés du FC Nantes, ne joueront pas samedi soir en National contre leur employeur. Mais au-delà de la polémique, et des explications des deux parties, Maxime Baty a souhaité réagir. « Avec Florian et Robin, on échangé il y a quelques mois avec Alban Atonatty (leur entraîneur, N.D.L.R.) puis avec Samuel Fénillat (le directeur du centre de formation du FC Nantes, N.D.R.L.), explique le milieu de terrain vertavien. On a entendu les arguments des deux parties. Mais on n’a jamais eu le couteau sous la gorge. »

Ne pas jouer cette rencontre entre le FC Nantes et l’USSA Vertou, respectivement deuxième et troisième du National 3 Pays de la Loire, n’a donc pas été dicté par leur employeur. « La décision nous revenait sans aucune pression, assure Maxime Baty. Pour ma part, j’ai pesé le pour et le contre. Puis je me suis dit que tout pouvait arriver sur un fait de jeu donc j’ai décidé de ne pas jouer ces deux matches contre Nantes. »

Ce qu’il expliqué à son entraîneur. « On s’est rencontré avec Alban pour que je lui donne ma décision et il a compris mes arguments, même si ça ne lui faisait pas forcément plaisir. » Ce que confirme le technicien de la Sainte-Anne. « Je comprends la position du FC Nantes sur le fond mais pas sur la forme » souligne-t-il. Peut-être aurait-il souhaité un peu plus de communication en début de saison…

PARTAGER