Photo Ville de Nice

L’arbitre qui avait voulu se faire justice après un plateau de U13 a été sévèrement sanctionné par le District de Cote d’Azur. Et son frère aussi.

Le 10 février dernier, l’arbitre du match de U13 entre l’Entente Saint-Sylvestre Nice-Nord et la Jeunesse Sportive de Juan-Les-Pins n’avait pas apprécié les remontrances de certains parents. « L’arbitre est vraiment sorti de ses gonds, nous avait alors expliqué un témoinIl est parti rapidement mais il est ensuite revenu avec une quinzaine de potes afin d’en découdre avec les parents qui l’avaient insulté ! »

L’affaire avait fait grand bruit et la commission de discipline du District de Cote d’Azur a rendu son verdict ce jeudi après avoir mis le dossier en instruction. L’arbitre et son frère, également arbitre officiel, ont été suspendu pour… six ans fermes « avec impossibilité pendant cette durée de solliciter une licence d’officiel, de joueur ou de dirigeant ». Le procès-verbal indique aussi les circonstances aggravantes comme « Sa qualité d’arbitre officiel du District et l’atteinte à son devoir d’exemplarité qui en découle … L’extrême violence des coups portés aux victimes, dont notamment plusieurs femmes … Le fait qu’il ait commis ces actes de violence en réunion, assisté de plusieurs autres individus. »

Les parents n’assument pas leurs responsabilités

Mais le District ne compte pas s’arrêter à ces sanctions car aucun des parents convoqués en commission de discipline – et qui sont à l’origine de l’attitude de l’arbitre par leur comportement – ne sont se présentés. « C’est quand même bien parce qu’il y a des parents qui se sont mêlés de ce qui ne les regardait pas que le gamin a pété un câble (…) Ils sont encore venus lui dire des amabilités après qu’il a pris sa douche et quitté le terrain » a indiqué Edouard Delamotte, le président du District Côte d’Azur, à l’AFP.

Car comme nous le dénonçons depuis plusieurs mois, les parents sont devenus un réel soucis pour le football amateur. « C’est le problème auquel on est exposé en permanence depuis pas mal de temps : des parents qui n’arrêtent pas d’enquiquiner tout le monde derrière les grillages et mettent le feu au match, et des clubs qui n’assument pas leurs responsabilités » a ajouté l’homme fort du District qui envisage d’ailleurs de saisir le Procureur de la République pour mettre les parents du club ayant critiqué l’arbitre face à leurs responsabilités.

PARTAGER