Karim Mokeddem (Lyon-Duchère) : « L’image du club a changé ! »

0
67
Karim Mokeddem se méfie de cette deuxième saison en National.
Karim Mokeddem se méfie de cette deuxième saison en National. (Photo Benjamin Bénéat)

C’est la reprise pour le National 1 ! Notre rédaction vous propose chaque jour l’interview d’un entraîneur pour lancer la saison.

Après une première saison réussie en National, qui a vu la Duchère terminer aux portes de la Ligue 2, Karim Mokeddem et ses hommes espèrent bien confirmer. Entretien avec le coach lyonnais qui nous parle de son mercato et de ses ambitions pour ce championnat qui s’annonce une nouvelle fois très ouvert.

Karim, la reprise, après avoir terminé la saison dernière au pied du podium s’est elle déroulée dans de bonnes conditions ?
« Tout le monde était content de reprendre dans une bonne ambiance de travail. On a rechargé les batteries. Même si on a renouvelé quelque peu l’effectif et que l’on sait que c’était peut être un mal pour un bien le fait d’avoir échoué aux portes de la Ligue 2 est peut être encore un petit peu dans les têtes. »

L’effectif a un peu bougé. Etes-vous satisfait de votre mercato ?
« On a perdu notre gardien de but (Maxime Cassara au Gazelec) que l’on voulait garder mais aussi Cédric Tuta. Seul l’avenir dira si nous avons réussi à les remplacer. On va quitter cette période où on parlait beaucoup, où nous étions dans une phase de séduction et maintenant on va passer dans une autre phase, celle où le terrain va parler et où nous allons savoir si nos choix ont été payant. Il doit y avoir encore au moins une arrivée après celle de Jérémy Bekhechi (Quevilly) aujourd’hui (Mardi). Pour la reprise ce lundi, nous étions 18 plus 3 gardiens. Ce n’est bien entendu pas suffisant. »

Vous avez fait le choix d’aller chercher des joueurs qui ont brillé à l’étage inférieur avec les arrivées d’Inza Diarrassouba et de Kamel Bennekrouf ?
« On les avait ciblés depuis un certain temps. Kamel par exemple nous le suivions depuis le mois de novembre 2016. Si on regarde bien le mercato,  la ligue 2 a beaucoup recruté en National cet été, nous avons fait pareil avec le National 2. »

Est-ce que vous sentez que Lyon Duchère pèse un petit peu plus dans cette période de transferts ?
« Nous avons eu beaucoup de contacts. Bien entendu nous n’avons pas pu prendre tout le monde mais on a vraiment senti un changement par rapport à l’image du club et beaucoup d’intérêt de la part des joueurs. Même dans les rapports que nous avons pu avoir avec les clubs pros, nous n’avions plus l’impression de renvoyer l’image Lyon Duchère = club de quartier. »

« Étoffer le groupe en terme qualitatif ! »

Un objectif a été fixé par les dirigeants ?
« Quand on voit que Belfort et Sedan sont montés il y a deux ans et sont aujourd’hui en National 2, on est forcément très prudent par rapport à cette seconde saison en National1. On a essayé de se renforcer pour avoir un groupe un peu plus professionnel car l’année dernière il y avait peu être encore quelques relents de CFA où on va dire que les garçons n’étaient peu être pas forcément consciencieux jusqu’au bout des ongles. Là on essayait de prendre des garçons qui ont encore des objectifs de carrière. Quand je regarde le recrutement du Paris FC c’est un petit peu la même logique avec beaucoup de joueurs de qualité qui évoluait en CFA la saison dernière. »

En regardant le tableau du mercato vous arrivez à cibler les équipes qui ont de grandes chances de jouer les premiers rôles ?
« Beaucoup de clubs ont été dans la gestion. Chambly dénote en perdant assez peu de joueurs et en se renforçant avec des hommes d’expériences. Mais c’est un championnat où il est difficile de faire des pronostics. Pour notre part on savait sur quels domaines on devait progresser comme notamment le domaine athlétique ou encore étoffer le groupe en terme qualitatif même si nous devons encore l’augmenter en nombre. »

Est-ce qu’il y a une véritable volonté à Lyon de voir un second club évoluer au niveau professionnel ?
« Je n’ai jamais senti le contraire en tout cas. L’OL n’a jamais envoyé de signaux négatifs en ce sens. Je dirais même le contraire, puisque nous avons eu une longue conversation avec Bruno Génésio que j’ai croisé il y a peu de temps et je n’ai vraiment pas senti quelqu’un qui pouvait voir d’un mauvais œil le fait que l’on puisse un jour grimper en Ligue 2. Je pense que La Duchère est le cadet de leur souci. »

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY