Fin novembre, le stade Stade Paul-Robbe de Pontarlier (Doubs) était entièrement recouvert de neige.
Fin novembre, le stade Stade Paul-Robbe de Pontarlier (Doubs) était entièrement recouvert de neige. (Photo CA Pontarlier)

Les conditions climatiques ont forcé le District du Doubs Territoire de Belfort à avancer la trêve hivernale. Il n’y aura plus de matches avant le 18 février.

« Le comité de direction, réuni en séance le mardi 05 décembre 2017, et sur proposition de la commission des compétitions seniors, a décidé de prononcer l’arrêt des rencontres en extérieur, et ainsi de proclamer la trêve hivernale pour le football extérieur. » Le District du Doubs Territoire de Belfort a annoncé que la journée de ce week-end ne se jouerait pas en 2017. Car « les conditions atmosphériques actuelles et prévisionnelles » ainsi que « l’état des terrains » ne permettent pas de jouer sur les deux départements.

« Malheureusement, on est dans une Région où la neige et le froid tombent assez tôt, explique Jawad Belaïnoussi, le chargé de communication et développement de l’instance départementale. Cette année, c’est arrivé encore plus tôt puisqu’on a déjà dû reporter les deux dernières journées de championnat. On a aussi des équipes qui avaient dû reporter des rencontres auparavant. » Si la particularité de ce grand District est d’avoir des climats assez différents en plaine ou sur les bords du massif du Jura.

Trois mois de trêve réservée au… Futsal !

« On ne peut pas se permettre de jouer d’un côté et pas de l’autre pour l’éthique des championnats, poursuit-il. On ne veut pas se retrouver avec des clubs qui aient trop de rencontres en retard. » Dans les différents championnats départementaux, certains clubs ont joué dix matches et d’autres seulement huit. Cette décision est donc forcément la bonne pour la régularité des compétitions.

Mais si les footballeurs de District du Doubs et du Territoire de Belfort ont trois mois de trêve – les championnats ne reprendront pas avant le 18 février, pour les matches en retard – ils ne vont pas chômer. « C’est vrai que la trêve est longue mais notre District a aussi la particularité d’avoir 1255 équipes de Futsal, précise Jawad Belaïnoussi. On a donc des championnats dans toutes les catégorie en Futsal durant cette période. » Une très bonne initiative qui pourrait d’ailleurs être reprise dans le cadre de la promotion de la discipline.

PARTAGER