Coupe de Bretagne. L’OC Montauban peut compter sur son « chaudron vert »

Le public de Montauban joue un rôle essentiel dans les performances de son équipe. (Photo OCM)

Montauban (DRS) accueille Langueux (DSE) en comptant sur son public pour l’aider à poursuivre l’aventure en coupe de Bretagne.

Il y a deux ans, l’OC Montauban avait créé la surprise en coupe de France avec l’élimination du Stade Briochin. Cette saison, c’est en coupe de Bretagne que brille le club situé à la frontière entre l’Ille-et-Vilaine et les Côtes d’Armor avec l’élimination des trois formations de niveau supérieur. « On n’est pas là par hasard, souligne Sylvain Magon. On a éliminé trois équipes de DSE. Pour ce ¼ de finale on a la chance de jouer chez nous, c’est une bonne chose. Et même si on n’a jamais été aussi loin, l’objectif est de continuer l’aventure. »

Ce premier quart de finale de l’histoire du club, l’entraîneur Montalbanais et ses joueurs l’aborde sans pression face à la puissance offensive de l’US Langueux. « J’ai quelques bonnes infos sur eux, ils ont une bonne ligne d’attaque, ils se projettent vite vers l’avant, poursuit-il. On ne sera pas surpris. J’ai confiance en mon bloc défensif, c’est notre force. On ne va pas travailler spécifiquement la défense sur ce match, il faut rester serein. »

« Le public de Montauban reste quelque chose d’unique ! »

Mais comme souvent en coupe, c’est le mental qui va faire la différence. « Il y aura la pression naturelle dû à l’événement mais le groupe est bien, assure Sylvain Magon. Il faut un gros mental pour aller loin. Et mon équipe a ce mental désormais. Nous travaillons dur pour nous améliorer. On a accumulé beaucoup de confiance. Grâce à cette confiance, on arrive à faire des choses que l’on n’arrivait pas auparavant. »

Surtout que son équipe va pouvoir compter sur son public dont les encouragements sont souvent déterminants à domicile. « Le public de Montauban reste quelque chose d’unique, le stade n’est pas surnommé le « chaudron vert » pour rien, s’exclame Romain Tricard, le latéral droit de l’équipe. Quand on joue ici, on s’en souvient ! J’ai été bercé dans ce club, j’ai supporté moi aussi l’équipe fanion du club avec le coach comme capitaine quand j’étais petit. Et maintenant, c’est moi sur le terrain. Le douzième homme est vraiment indispensable à l’OCM ! Pour ce 1/4 de finale, on sait que la tribune sera pleine et on espère qu’ils vont pouvoir faire bouillir le stade pour nous pousser en demi-finale ! » L’US Langueux est prévenue… ce sera chaud samedi après-midi face non pas à quatorze joueurs mais tout un club !

Le programme des quarts de finale

Samedi 15 avril (15 heures)
OC Montauban (DSR) – US Langueux (DSE)

Dimanche 16 avril (15 heures)
Plérin FC (DRH) – Stade Briochin 2 (DH)
FC Lorient 3 (DSE) – US La Montagne (DH)
Stade Paimpolais FC (DSE) – Saint-Colomban Locminé (DH)